Vous êtes ici : Accueil > Journée d’études de l’ED Sciences (...)
  • Journée d’études de l’ED Sciences Sociales - Les disciplines à l’épreuve de (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • ED Sciences Sociales

     

     Les journées transversales de l’Ecole Doctorale Sciences Sociales

     

    Mercredi 8 avril 2015

     

    Bâtiment D – Salle D143

     

    Journée d’études

     

    Les disciplines à l’épreuve de l’empirique


    La question de l’empirique est centrale dans les sciences sociales. Selon les disciplines, elle occupe une place plus ou moins importante, revêt certaines spécificités, mobilise des matériaux de nature très différente. Le recours à l’empirique amène à (se) poser des questions diverses, d’ordre théorique, méthodologique, éthique, voire financier, humain (relationnel) et pratique. Ces questions sont certes communes à toutes les disciplines, mais elles se posent à des degrés et sous des formes variables. La situation peut se complexifier dans le cas d’approches voulant articuler plusieurs disciplines. C’est généralement grâce ou à travers de l’empirique que l’on va chercher à apporter « la preuve », à vérifier les hypothèses de départ. Mais c’est également à travers le corpus empirique que ces hypothèses peuvent émerger et se soumettre à des analyses du chercheur.

     

    En fonction de l’état d’avancement des recherches doctorales en cours, les communications s’efforceront de répondre aux questions suivantes, qui ne sont pas exhaustives : de quelle manière est/a été pensée la place de l’empirique ? Quels furent/sont les choix opérés ? Quelles furent/sont les difficultés rencontrées et les réponses apportées ? En quoi la phase empirique a-t-elle, éventuellement, impacté la problématique de départ ? Comment pensez-vous ou avez-vous articulé la mobilisation des différents matériaux recueillis ?

     

    Dans le cadre de l’ED travaillant dans une approche transversale à base pluridisciplinaire, il paraît opportun et urgent de questionner les approches, les outils mobilisés, dans la perspective d’une mise en débat des expériences menées en fonction des appartenances disciplinaires.

     

    Programme

     

    10h00 - 10h15

    Introduction de la journée - Marc PILON

     

    10h15 - 10h45

    Réfutation et production empirique : la place de l’expérimentation en économie

    Alexandre TRUC – Doctorat Science Economique - LED

     

    10h45 – 11h15

    La tuyauterie de la colère : comment analyser et quelles informations tirer d’un projet d’aménagement avorté à Saint Louis (Sénégal) ?

    Thomas MAILLARD – Doctorat Géographie - LADYSS

     

    11h15-11h45

    Le rôle des puissances étrangères dans la géopolitique interne de la Lybie aujourd’hui : la place de l’empirique

    Jugurtha HARCHAOUI – Doctorat Géopolitique - CRAG

     

    11h45 – 12h

    Pause

     

    12h00 – 12h30

    Enquêter des professionnels des enquêtes. Péripéties d’un recueil de données auprès des "sondeurs"

    Adama Sidiki DIOURTE – Doctorat Sociologie – CRESPPA GTM

     

    12h30-13h00

    Créer une porte d’entrée dans une institution totalitaire et faire parler ses morts

    Angeliki DRONGITI – Doctorat Sociologie – CRESPPA CSU

     

    13h00 – 13h30

    Les enjeux économiques et géopolitiques de la réindustrialisation de la France  : quel recours à l’empirique ?

    Anaïs VOY-GILLIS – Doctorat Géopolitique - CRAG

     

     

    13h30 – 14h15

    Déjeuner

     

    14h15-14h45

    Intervention de Christoph REINSPRECHT, Professeur, Université de Vienne

     

    14h45-15h15

    Débat général

     

    15h15

    Clôture de la journée – Marc PILON

     

     

     

     

     

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page