Vous êtes ici : Accueil > Journée d’études de l’ED Sciences (...)
  • Journée d’études de l’ED Sciences Sociales - Discipliner la critique, critiquer (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • ED Sciences Sociales

     

     

    Les journées transversales de l’Ecole Doctorale Sciences Sociales

     

    Mercredi 10 juin 2015

     

    Journée d’études

     

     Discipliner la critique, critiquer les disciplines 

     

    Au sein des environnements institutionnels qui sont les nôtres, la production scientifique s’effectue, la plupart du temps, via un prisme disciplinaire. Aussi, les disciplines posent les exigences et les tolérances régissant le droit d’entrée dans la pratique etles identités professionnelles compatibles. Elles établissent les normes dominantes de la valeur scientifique auxquelles les chercheurs sont censés se soumettre en différentes régions épistémologiques et organisent ainsi la division sociale du travail scientifique.

     

    Sous l’effet de la spécialisation disciplinaire, les intérêts de connaissance des chercheurs tendent à se segmenter et l’on assiste, volens nolens, à une balkanisation de la recherche, laquelle contribue, à l’évidence, à une perte « du sens des totalités sociales et des liens d’interdépendance qui existent entre des domaines différents de la pratique » (Lahire, 2012). À l’aune de cette disciplinarisation accrue de la recherche, il convient notamment de s’interroger sur la possibilité de maintenir une conception véritablement critique des phénomènes sociaux.

     

    Cette journée d’études invite donc les doctorants de l’ED, à partir de leur(s) ancrage(s) disciplinaire(s) et de leurs recherches disciplinairement situées : a) à s’interroger sur les effets négatifs de la spécialisation sur le « référentiel critique » ; b) à se questionner sur ce que la critique permet de dire des découpages disciplinaires, de la fragmentation des savoirs et de la manière de s’y soustraire, et c) à envisager l’interdisciplinarité comme le moyen privilégié de rétablir des ordres relationnels indûment découpés.

     

     

    10h00 - Critique et Interdisciplinarité

    Fabien GRANJON – Université Paris 8


    10h30 - Penser l’écologie : un front interdisciplinaire majeur

    Razmig KEUCHEYAN – Université Paris 4


    11h00 - Se perdre pour se retrouver : itinéraire méthodologique d’une géographie des perceptions et des représentations

    Pauline VILAIN -CARLOTTI – Université Paris 8


    11H30 - Discussion

    Discutant : Christophe MAGIS – Université Paris 8

     


    14h00 - Philosophie sociale et interdisciplinarité

    Haud GUEGUEN – CNAM


    14h30 - Ouvrir des espace de rencontres entre les disciplines : Universités Populaires et savoirs critiques

    Léa LAVAL – Université Paris 8


    15h00 - Littérature numérique & Recherche-Création, pivots d’une recomposition disciplinaire

    Arthur LE FÈBVRE – Université Paris 8


    15h30 - Discussion

    Discutant : Maxime CERVULLE – Université Paris 8

     

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page